Pour les maisons et voitures

Pour les voitures

Si vous ne payez pas, votre créancier peut immédiatement reprendre possession de votre véhicule.
Il envoie quelqu'un (un spécialiste) qui va dans votre quartier ou sur votre lieu de travail.
Il explore tous les environs (statistiquement cela leur prend 10 minutes), trouve votre voiture garée, l'ouvre, la démarre et part avec en toute légalité.
Il peut même prendre votre voiture dans votre garage si la porte est ouverte!

N'oubliez pas que nous sommes au pays des cow-boys!

Si votre propriété est une chaîne stéréo ou un canapé que vous avez achetés avec une clause de "collateral", le créancier ne peut en aucun cas rentrer dans votre maison sans un ordre de la cour et accompagné d'un sheriff. Le cas devient très rare.

Même si on vous reprend vos propriétés, elles seront vendues aux enchères souvent à bas prix.

Le créancier va vous réclamer la différence entre vos dettes et le prix obtenu!
C'est ce qu'on appelle une "deficiency balance" et elle peut être importante.

Pour votre maison

1 - Vous la louez.

Ce n'est pas au sens propre du terme une "secured debt" mais c'est une dette essentielle.

Essayez d'offrir un arrangement à votre propriétaire.

Si vous avez une "bonne" raison d'avoir des dettes (santé, licenciement), et que vous pouvez lui prouver que votre situation va s'améliorer rapidement, il acceptera probablement une réduction.

Souvent son intérêt est de garder un locataire qui a toujours bien payé et qui va recommencer une fois la mauvaise passe franchie.

Si votre propriétaire accepte cet arrangement, envoyez-lui immédiatement une lettre de confirmation.

S'il changeait d'avis, il ne pourrait plus vous expulser en disant que vous n'avez pas payé le loyer en entier. Eh oui, la mauvaise foi se trouve même chez les propriétaires!!

2 - Vous êtes propriétaire

Votre "equity", c'est-à-dire la différence entre sa valeur de vente et vos "mortgages", est importante.

Essayez de la refinancer pour réduire vos traites mensuelles.

Un prêt d'amortissement négatif peut vous aider dans ce choix.

Le problème est que si vous avez déjà des paiements en retard, vous aurez probablement du mal à trouver un prêt intéressant.

Vous pouvez obtenir un "home equity loan".

Ce cash pourra vous aider à traverser le mauvais passage.

Attention, c'est un prêt et...il faut le repayer. Donc soyez sûr de votre possibilité future de payer.

Vendez votre maison.
Si vous la vendez en dessous du marché, vous la vendrez vite avant la fin de la foreclosure que votre banque va engager (cela peut durer 18 mois).
Tenez-les au courant. Dans ces moments de crise économique, ils sont plus souples.

Vos dettes à la banque dépassent le prix de votre maison.
Les choses sont tristes mais simples: Redonnez la maison à la banque.

Appelez votre "lender" et demandez s'il accepte votre "deed" (titre de propriété) au lieu de la "foreclosure".

Beaucoup l'accepteront. S'il ne veut pas, vous préparez un "Quitclaim deed".

Cela signifie que vous quittez (quit) votre propriété en transférant le titre à votre banque.
Vous prenez votre titre de propriété, vous écrivez en large dessus et en capitales DEED IN LIEU OF FORECLOSURE.
Vous allez là où votre "deed" a été enregistré lors de l'achat (c'est écrit dessus), vous payez les "transfer fee" et vous l'enregistrez.

Vous envoyez une copie en recommandé de ce "deed" enregistré.
Cela vous coûtera bien moins cher qu'une "foreclosure" et il est très rare qu'une banque n'accepte pas car pour elle aussi cela lui coûtera moins cher.

Vous pouvez même, si cela vous arrange, discuter avec eux pour leur louer votre ex-maison.
Vous continuez à en profiter, vous payez moins cher que vos traites actuelles et cela peut arranger votre banque car sa maison est rentabilisée et elle peut attendre pour vendre.

N'oubliez pas que vous n'êtes les seuls et que les banques ont un grand stock de "repossesse". Voilà une procédure totalement impensable en France!

Ne laissez pas votre banque "forecloser" votre maison sans rien faire.
En effet, votre maison sera vendue à bas prix et la banque vous réclamera les frais et la différence de valeur de la propriété si vous n'avez pas fait banqueroute.
Adoptez une des solutions ci-dessus, ou envisagez la "bankruptcy".