Investir aux USA - E1-E2-EB5

Vous voulez investir aux USA Quel visa vous faut-il? le visa change selon le type d'investissement E-1 ou E2 ou EB5

Visa E-1 ou Treaty Treader

C'est un visa accordé à des nationaux de certains pays.

Les US estiment qu'il est bénéfique pour eux de faire du commerce avec ces pays et qu'il faut accorder un visa aux personnes qui vont faire du commerce entre ces deux pays.

La France en fait partie.

La condition indispensable est que votre affaire fasse au moins 51% de son volume avec votre pays d'origine, en l'occurrence la France.
C'est facile à prouver si l'on vend ou achète des marchandises, cela l'est moins pour les services mais si on arrive à le documenter, c'est possible de faire du commerce avec les services.
Le " flot " des affaires doit être continu et non pas en une seule fois.
La personne bénéficiaire du visa doit occuper un poste de direction ou d'un savoir spécialisé et indispensable pour la bonne marche de l'affaire.
Si votre commerce ne fait plus d'affaires avec votre pays d'origine, votre visa ne sera pas renouvelé.
Pour éviter cet obstacle, vous pouvez créer une autre compagnie qui fera le business avec d'autres pays et garder la compagnie liée à votre visa pour faire les échanges entre votre pays et les US.
C'est le danger de ce visa.
L'autre inconvénient est qu'il ne peut, comme le E-2 d'ailleurs, déboucher sur une carte verte car vous ne pouvez vous sponsoriser vous même.
C'était un visa assez rapide à obtenir. Malheureusement, comme beaucoup de visas, il est maintenant beaucoup plus difficile à obtenir et sans l'aide d'un avocat, cela devient à peu près impossible

Si votre société est nouvelle, vous aurez un visa pour 2 ans que vous pourrez ensuite renouveler si vos affaires marchent bien.

Les conjoints peuvent travailler. Voir les visas famille

Visa E-2 ou Treaty Investor

Il faut aussi, comme le visa E-1, être citoyen d'un pays appartenant à ce programme, comme la France.
Il faut investir d'une façon " substantial and not marginal ", mais aucune somme n'est fixée.
Il devra générer suffisamment de revenus pour non seulement vous faire vivre mais pour faire du profit tout en étant utile à l'économie américaine.
Cet investissement doit être proportionnel aux investissements nécessaires à ce genre d'affaire.
Par exemple, un investissement substantiel de 150 000$ sera peut-être suffisant si vous montez un restaurant mais sera jugé ridicule si vous voulez monter une compagnie d'aviation.
Il faut au moins investir 50% du prix total d'un business.
La personne détentrice du visa doit occuper une position de management ou de contrôle, la société doit créer des emplois ou faire du profit et l'investissement doit représenter pour vous une part importante de vos avoirs.
Le versement de l'investissement doit être irréversible.
Le jugement du consul est à son entière discrétion, peut varier d'un pays à l'autre et même d'un Consul à l'autre.
Souvent en France un dossier avec moins de 150 000$ d'investissement a peu de chance d'être accepté.
Il est très important de bien préparer son dossier. Il est indispensable d'avoir un bon avocat pour monter votre dossier avec des chances de réussite. Les conjoints d'un détenteur de visa E peuvent maintenant travailler. Voir les détails

Visa EB-5

C'est un visa qui a été créé en 1990.

La première condition : il faut pouvoir investir un million de dollars.

ET investir dans une entreprise dans laquelle vous aurez un rôle actif ET qui emploie au moins 10 salariés américains.

Evidemment cela restreint les candidats.

Mais pour le prix, vous aurez une carte verte.

Gros rabais : si vous investissez dans des zones dites " à problèmes " où le chômage est grand, vous ne devez plus investir "que" 500 000 $.

Si vous remplissez tous ces critères, on vous accorde une carte verte conditionnelle de 2 ans et si votre entreprise va bien au bout de 2 ans, vous pouvez demander (form I-829) la levée de cette carte conditionnelle et obtenir une permanente.

Il y a 10 000 cartes vertes de réservées à cette catégorie d'entrepreneurs qui apparemment ne remporte pas un grand succès.

On peut le comprendre.