Visa- H-1B

Vous êtes cadre et vous avez un niveau licence. Vous voulez travailler aux USA. Quel visa vous faut-il? Top des visas H-1B

Le visa des cadres : Visa H-1B

C'est l'un des visas de travail les plus utilisés et des plus intéressant.

Il peut déboucher sur une carte verte sans quitter le territoire.
Vous pouvez aussi voyager sans problème, même quand vous avez demandé la carte verte et aussi changer d'employeur.
Pour ces raisons, c'est le plus convoité des visas de travail.
C'est le visa des employés qualifiés ou par des études ou par une expérience professionnelle reconnue.
Ce sont les personnes qui ont une "specialty occupation".
Le gouvernement américain qui a besoin d'ingénieurs et surtout d'informaticiens, a attribué un quota de 65 000, mais c'est très insuffisant.
Il y a aussi un quota de 20 000 visas supplémentaires si vous avez fait vos études aux USA avec diplôme de Master.

Les salariés d'institutions d'enseignement supérieur (higher educational institutions), d'organisations de recherche sans but lucratif ou de recherche gouvernementale sont exemptés des quotas.

Si vous avez déjà un autre visa en cours de validité, vous pouvez demander un changement de statut pour un H-1B sans quitter les États-Unis.
Une fois que le BICS aura approuvé votre demande de visa de travail, vous pourrez obtenir, si vous voulez sortir du territoire, votre visa H-1B d'un Consulat des États-Unis et revenir.

Le visa H-1B est le visa de travail pour les professionnels.
Il faut pour le mériter être titulaire d'un diplôme et/ou d'une expérience professionnelle équivalant à un "Bachelor's Degree" américain, le diplôme obtenu en fin de "College", soit 4 ans d'études supérieures (niveau licence, au minimum).
Le baccalauréat français est en général crédité comme une année de "College", mais pas toujours.
Si vous êtes peu diplômé, le BICS comptera trois années d'expérience professionnelle comme une année d'études.
Mais il faut une spécialité rare et nécessitant une vraie expertise.

Une chose intéressante, c'est que les formalités seront simplifiées pour ceux qui possèdent un Master Degree ou l'équivalent (bac + 6) et à condition qu'ils soient payés au moins 60 000 $.

Un travailleur étranger titulaire d'un H-1B devra être payé au même prix qu'un Américain pour le même job.

Vous devez présenter votre demande de H-1B avant l'expiration de votre visa actuel ou faire la demande en France.

C'est d'ailleurs, pour être plus précis, votre futur employeur qui doit faire cette demande au BICS qui sera ensuite transmise au Consulat des États Unis en France où vous résidez.

Votre employeur doit demander votre visa avec le formulaire I-129 et il doit aussi remplir un LCA (Labor Condition Application) avec le US Department of Labor.
Le titulaire d'un visa H, peut changer d'employeur. Il faut demander le transfert au BICS
Un bénéficiaire de H-1B peut commencer à travailler pour un nouvel employeur après avoir déposé sa demande de transfert, dès que le BICS l'a reçue.
C'est ce qu'on appelle la " portability ".
Ceci évite que des employeurs peu scrupuleux abusent de leurs employés " coincés " par leur visa, ce qui hélas arrivait avant ce changement de loi.

Le H-1B est octroyé pour une période pouvant aller jusqu'à trois ans, renouvelable jusqu'à 6 ans de séjour au total.
Le conjoint et les enfants sont sur un visa de famille H-4 et ne peuvent pas travailler.

Attention, si votre employeur vous licencie vous avez 10 jours de grâce pour quitter le territoire.

Quelles alternatives avez-vous si vous n'avez pas auparavant demandé une green card?

  • Trouvez immédiatement un autre employeur qui dépose une petition pour un transfert de H-1B
  • Rentrer dans votre pays et attendre un an avant de demander un nouvel H-1B.
  • Demandez un visa E1 OU E2.
  • Demandez une green card EB5 . Il vous suffit d'investir un million de dollars dans une entreprise où vous travaillerez activement et qui emploie plus de 10 Américains!

Vous pouvez faire une demande de visa H-1B même si vous avez déjà déposé une demande de carte verte.

Si vous êtes déjà titulaire d'un visa H-1B, vous pouvez demander la carte verte, tout en continuant à utiliser votre visa de travail pour entrer aux États-Unis et en sortir librement pendant que votre demande de carte verte suit son cours.
C'est un des grands intérêts de ce visa, c'est de ne pas être bloqué aux États-Unis, une fois votre demande de carte verte déposée.
Ce bénéfice est partagé avec le visa L1.

Les bénéficiaires d'un visa H-1B qui ont demandé leur carte verte (form I-140) et leur "Labor Certification" depuis plus de 365 jours, peuvent obtenir une extension de leur H-1B au-delà de la limite actuelle des 6 années de leur visa, ceci par période d'une année jusqu'à ce qu'ils obtiennent leur carte verte.

Une fois que votre employeur a reçu le visa "approved", vous devez faire apposer ce visa sur votre passeport et cela ne peut être fait que par un Consul des Etats-Unis, en général celui de votre pays.
Si vous ne sortez pas des Etats-Unis, le formulaire I-797 "approved petition" est suffisant.
Mais si vous sortez, vous ne pourrez plus rentrer sans avoir votre visa sur votre passeport.

Voir précision pour faire tamponner votre visa LES VISAS AU CONSULAT DES ETATS-UNIS EN FRANCE.

Quelles sont les Sociétés américaines qui peuvent espérer sponsoriser un employé pour obtenir un visa H-1B ?
Il n'y a pas de critères précis dans la loi mais de plus en plus le BICS approuve des compagnies d'au moins 3 employés, existantes depuis plus de 6 mois et pouvant montrer des contrats d'une activité future.
Leur problème est d'être sûr que l'employé sera effectivement payé et donc le visa utile.

Ce visa, le meilleur des visas de travail, est très onéreux (plusieurs milliers de $ sans compter l'avocat indispensable) et le prix augmente chaque année.

Il demande également de la part de l'employeur beaucoup de papier et rares sont les entreprises qui se lancent dans cette demande.
En plus, les quotas sont atteints dès le premier jour de l'ouverture de la demande (le 1er avril) pour être examinés à partir du 1er octobre.