Trouver un appartement

Jour 3.

Première chose avant toute autre action fut d'aller acheter un GPS.
Je me rendais dans le centre commercial à côté de l'hôtel car j'avais remarqué la veille lors de la visite, une grande surface Staples à côté du Starbucks.
Il s'agit du concurrent d'Office Dépôt (aussi implanté aux US).

Ils avaient bien une collection de GPS à me présenter.
Mon choix se porta sur le 1er prix: TomTom à $149. La différence majeures avec les autres est la taille.
Les américains aiment bien les choses grosses, imposantes et volumineuses... moi j'ai préféré le plus petit modèle qui se glisse de partout.

J'ai choisi de rajouter la garantie de 2 ans à $40 avec remplacement du produit en cas de casse (vu la taille et ce que je compte en faire, cette précaution n'est pas un luxe!!!).
Désormais confiant pour trouver mon chemin rapidement, je programme le parcours, départ pour Los Gatos.
Le GPS est rapidement devenu mon meilleur ami au fur et à mesure que j'explore ses possibilités.
C'est vraiment la chose obligatoire à toujours avoir sur soi (en plus du passeport bien sur).
La matinée fut consacrée à regarder les offres de locations sur www.craigslist.com et à prendre des rendez-vous.
J'ai choisi dans un premier temps la co-location, non pas que je sois un inconditionnel de la chose (ce fut bien durant le temps des études), mais pour apprendre ce que je ne connaissais pas sur le pays, les habitudes, ... de la part de mes colocataires.

Lorsque je me sentirais en confiance face à l'organisation de ma nouvelle vie face aux nouveautés US, alors je prendrai un appartement seul.
De manière subsidiaire, la situation ne me dérange pas plus que ça en fonction du budget et des finances personnelles: $700 en colocation est toujours mieux que $1800 seul.

Le directeur du site est arrivé pour me dire qu'il avait une réunion à San Francisco et que j'étais le bienvenu pour les accompagner si je voulais visiter.
En fonction de la distance, je n'irais pas à SF tous les jours, donc j'en ai profité pour y aller.
Ca tombait bien, leur RdV était sur l'Embarcadero 5 minutes à pieds du Pier 39.
Donc après-midi à flanner en touriste.
Leur RdV terminé, un petit détour par un bar proche de la TransAmerica Tower s'est imposé.
Rues désertes, lignes jaunes de partout (interdiction de stationner), nous avons gouté aux joies du parking souterrain hors de prix.
De manière générale, tout est hors de prix à San Francisco, spécialement les quartiers à touristes. 19:00 retour à Los Gatos, joie des embouteillages.

Prêt à repartir pour mon hôtel dans le Sud de San José, je me suis rappelé que mon réservoir était vide.
Direction la 1ère pompe à essence se trouvant sur la route, indiqué de manière très précise par mon nouvel ami.
Nouveau challenge: ça marche comment une pompe à essence US?
Heureusement, le pompiste fort aimable m'a tout expliqué (comment prépayer, quel essence mettre, comment remplir le réservoir, ...).
C'est là qu'on se sent vraiment bête!!! Ne pas savoir remplir le réservoir: la honte!!!