Reflexions de Carlos sur l'immigration

l'Immigration aux USA vue par un Mexicain

Aujourd'hui, je reçois en e-mail de Carlos (avec un seul R précise-t-il) depuis son beau bureau de Mexico City qui répond à notre question sur les immigrés mexicains: ségrégation des Gringos, ou volonté de non-intégration des immigrés Mexicains?
Le texte est présenté tel qu'il me l'a été envoyé.
En effet, Carlos comme tout bon représentant de l'élite, est francophone.

Il présente une position neutre ne connaissant pas le sujet, mais nous fait part de suffisamment d'éléments intéressants pour avoir l'envers de la médaille de l'immigration mexicaine vue par un mexicain du Mexique.

Disclaimer: L'auteur se réserve le droit de publication quel que soit le support médiatique.
Il accepte la publication uniquement sur le site www.FranceService.com sous couvert d'anonymat.
Ce disclaimer est représenté dans le texte par [disclaimer], et fut complété par des entretiens téléphoniques.

Suite à ton mail, je crois que je ne suis pas la personne la plus adéquate pour répondre à tes questions, je ne peux pas donner un avis sur la population mexicaine immigrée aux Etats-Unis. (Tu sais bien que j'ai une « position neutre » d'avis de la République Mexicaine dans tous les domaines).
Je voudrais bien dire qu'il ne faut pas généraliser tout ce qu'on entend d'une société et même pas faire part des clichés tant qu'ils restent en hypothèse, les expériences parleront d'elles mêmes...

La semaine dernière j'ai vu un reportage sur la chaîne française à l'étranger, TV5 Monde, parlant de l'immigration mexicaine et « les périples » pour traverser la frontière...
Je crois que ce que la dame raconte (sur le mail que tu m'as fait parvenir), sont des expériences totalement vieilles selon le programme télévisé...
Dans le reportage, les familles des immigrés (la plupart d'elles provenant des zones marginalisées ou bien originaires de peuples indigènes) elles savent que peut être elles ne reverront plus leurs fils/filles qui partent aux Etats-Unis, mais ces familles savent bien que leurs « enfants » partiront chercher un travail, même si au Mexique ils/elles ont une offre d'emploi.
« Malheureusement » aux Etats-Unis ils/elles seront payés le double, alors suite aux entretiens avec ces familles on constatait leur support à ceux qui partent chercher une meilleure opportunité professionnelle et évidement, personnelle.
Ces gens parlent du « rêve américain » mais elles savent bien qu'il faut beaucoup faire, traverser un long et dangereux chemin (plus que le côté géographique, le sens personnel, l'esprit d'âme) pour y trouver ce « rêve ».
Mardi dernier lors d'une réunion que j'ai eu chez l'ambassade des Etats-Unis, la personne en charge de l'aide au développement culturel et de l'éducation des zones indigènes au Mexique (membre de l'ambassade-programme de support bilatéral), parlait qu'il y a de plus en plus de jeunes intéressés d'immigrer en Amérique du Nord, et qu'ils sont aussi intéressés, pas seulement d'avoir un travail, mais de se faire "apprendre" à bien développer son métier.

Le groupe de l'ambassade fut face aux clichés des familles – ils ont parlé avec les pères ou mères de famille sur quelques idées comme : qu'ils ne reverront plus leurs fils/filles, qu'ils seraient exploités, et même qu'ils pensaient que c'était une justification pour le trafic d'organes, etc.(-après avoir répondu avec succès toutes les questions-) la preuve est qu'ils ont déjà lancé un programme d'éducation/emploi bilatérale et la population peut suivre ce programme à travers des membres de l'ambassade ;
alors au fur-et-à-mesure que la société fait preuve de ce progrès ils supportent plus les jeunes qui décident faire ce choix –quoi qu'il en soit, homme ou femme-. Je crois que maintenant ; là ou tu vis tu auras l'opportunité de faire une enquête plus profonde avec des immigrés (sachant que c'est une zone ciblé à ce qui concerne ce sujet).
Je ne peux rien dire sur les filles qui sont mères à un très court âge, je n'ai aucune certitude mais je pense que c'était ailleurs ...
la famille machiste est déjà démodée... Ca arrive mais c'est l'inconscience humaine, 'la chaleur humaine'.
J'ai fait parti de ce sujet à XXXXXX, elle m'a conseillé de voir un film mexicain « La misma luna » (The same moon, le titre en anglais) qui parle de l'immigration et qui pourrait nous donner juste une petite idée de la société en quête, certes, ce sujet est immense !
Il faut aussi se rappeler que les devises (provenant de l'argent envoyé par les immigrants à leurs familles au Mexique) c'est la deuxième ressource économique du pays –après le pétrole-.
Alors pourquoi pas vouloir que leurs fils/filles gagnent plus que nous ???
Là, en commentaire personnel je serai fier de mon/ma fils/fille si son salaire est supérieur au mien, je suis sûr et conscient que les situations changent, les modes de vie sont différents et serais tellement content de voir que ses succès donnent des fruits.
Finalement on souhaite le meilleur aux nôtres.
Bien mon cher XXXXXXX, désolé mais je n'ai pas un avis de ma propre source, ce sont des instruments que j'ai obtenu auprès des conférences que j'ai assisté ou bien des magazines télévisées.
Il faudra avoir plus d'éléments pour pouvoir les faire parti à mes chers compatriotes français [disclaimer] Après tout cela, je te remercie vraiment d'avoir pensé à moi pour faire partie de ce vaste groupage d'idées, et j'espère pouvoir t'aider dans d'autres sujets.