Disarrono et cuisine

Disarrono et cuisine

9am j'ouvre les yeux après presque 10h de sommeil non-stop.

En effet, hier j'ai posé la tête sur mon coussin magique, 5 minutes après j'étais endormi, nuit d'un trait sans me réveiller, et dans la même position: simplement incroyable, dormir d'un trait ne m'était jamais arrivé.
J'espère que les autres nuits seront aussi bonne que celle là et que le fameux oreiller ergonomique y est pour quelque chose.
D'après cette première constatation, il a été très bénéfique, je regrette de ne pas l'avoir acheté avant en essayant de faire de fausses économies en prenant le premier prix.
La seule différence est qu'il est très moche comparé aux autres qui sont très beaux effectivement posés sur le couvre lit.
Pas grave, il peut être caché sous les 2 autres qui serviront désormais en décoration.

Je n'ai pas envie de me lever, je continue la grasse mâtinée jusqu'au 2nd réveil vers 11am.
En conclusion, la literie est très importante et il ne faut pas lésiner sur les articles: pour les économies se sont des restaurants ou des petits plaisirs en moins!
Pour améliorer mon confort en avion j'avais acheté un coussin haricot gonflable pour soutenir le cou en dormant assis, et je n'ai pas pensé pour tous les jours de prendre un coussin aux mêmes caractéristiques même si c'est pour dormir couché.
On ne peut pas penser à tout, tout le temps, pour ce genre de chose, j'aurais bien aimé y penser avant pourtant!

Journée de week-end tranquille aussi: ménage avec la panoplie Sweefer toujours aussi pratique.
Puis machine à laver toujours aussi peu économique.
Et pourtant il faut bien trier papiers, plastiques et déchets dans des poubelles séparées.

J'avais entendu à la radio (qu'une seule fois) une annonce pour inciter à économiser l'eau.
Dans les magasin, ils vendent des sacs recyclables pour éviter le plastique jetable. Chez "Trader Joe's" les sacs sont en papier, très résistants et recyclés.
A la TV hier, une publicité incitait les gens à l'économie d'énergie électrique.
Toutes ces initiatives sont bonnes, mais comment des gens éduqués dans l'opulence et le culte de sa petite personne peuvent-ils être réceptifs, outre que par snobisme, et uniquement en façade?
Personnellement je suis plutôt pour le sac plastique.
Il est gratuit donc ne demande pas au client à se souvenir de les apporter (en France je les oubliais systématiquement), ni au marchand de gérer la logistique y afférent (stock, comptabilité).
Il ne pèse que 12 grammes pour le modèle courant, 32g pour le méga-modèle, porte plusieurs kilo (10.000 fois son poids) en résistance et est imperméable, tout ce que le papier ne peut pas offrir pour des procédés de recyclage pas si écologique que ça...
Enfin, il sert de sac poubelle, qui, de toute manière, nous aurait été utile en en achetant, pour un poids de 22g, plus lourd que le modèle du supermarché, donc potentiellement plus polluant.
Puis le sac plastique est enfin recyclé permettant de fournir de l'énergie.
Si le système de recyclage des sacs plastiques est au point, on devrait être incité à utiliser des sac plastiques justement.
S'il n'est pas au point alors pourquoi inciter à utiliser des sac poubelles composés de beaucoup plus de plastique?

Les raisons semblent être plus économiques que réellement de préservation de l'environnement vu que le plastique n'est pas abandonné en contenant poubelle (et bien au contraire!), ni que le cycle CO2 ait prouvé son efficacité en terme de recyclage.
La solution intermédiaire adoptée en France par certains détaillants est le sac en plastique biodégradable (qui tombe en miettes au bout de quelques mois) ou en fécule de pomme-de-terre: là j'accepte le concept!
Mais qu'en est-il de la chaîne de CO2 pour leur fabrication?

J'ai passé l'après-midi à faire des bugnes, ça faisait longtemps que je n'en avais plus mangé.
Elles sont connues aussi sous le nom de frappes ou oreillettes.
Les formes varies en longs traits, en petits coussins, ou en noeuds, selon leur origine niçoise, marseillaise ou corse.
Cette fois ci j'ai suivi la recette du livre, le résultat était pas mal saupoudré de sucre-glace, mais je préfère quand même la recette de grand-mère!
Ca rentre dans la catégorie des beignets, mais je trouve que c'est moins gras que les "donuts": on verra avec mes US-testeurs demain ce qu'ils en penseront.
N'ayant pas de rhum, je les ai aromatisé avec du Kahlua, liqueur de noisette d'Amérique du Sud.
J'ai remarqué qu'ils font beaucoup de publicité à la TV pour les alcools et liqueurs en donnant des idées de cocktails pour faire consommer.
Comme d'habitude, aucune recherche, il faut que ça soit expéditif.
En cocktail de Noël, il semble que le Disaronno soit leur alcool préféré.
Plusieurs publicité présente sa préparation en cocktails: avec du lait, y ajouter du lait; avec du citron, y ajouter un jus de citron; avec du jus de cranberries, y ajouter du jus de cranberries. J'étais vraiment stupéfait du niveau de la publicité, mais elle reflète bien ce que j'avais pu observer: tout, tout de suite, tout prêt, consommant les matières premières sans effort de préparation.

La soirée s'est achevée devant une série d'épisodes de "CSI Miami" et "CSI New Orleans".

Jeudi dernier j'ai écrit à la responsable des activités pour adultes, en l'occurrence des cours ESL, mais elle ne m'a pas répondu.
Je vais encore re-tenter demain avec un e-mail puis un coup de téléphone, j'hésite à y retourner pour y trouver porte close... on verra bien demain.

La semaine va être chargé, à peine j'y pense que ma migraine revient... surtout après le coup de l'USCIS, je ne décolère pas depuis vendredi!!! Et puis commencer les investigations pour trouver une voiture.
Eliane m'a donné quelques conseils.
Doug me suggère le leasing: comme en France, c'est comme une location de voiture neuve à moindre frais dont l'entretien est pris en charge.
Autant en France c'est mieux d'après moi d'avoir sa voiture en bien mobilier car le marché est là permettant sa revente, autant aux US je trouve le marché de l'automobile bouché car le park de l'auto d'occasion est trop vaste pour obtenir un bon prix.
Ce n'est pas la même chose pour les véhicules d'un certain prix qui auront toujours leur clientèle haut de gamme, mais ce n'est pas (encore) pour moi, en espérant qu'un jour ça le soit.