carte de crédit

Les Cartes de Crédit aux USA

carte de crédit

Ouf, dernier jour de la semaine!

Hier il faisait frais, aujourd'hui il fait bon, tendance chaude.
Je repense à Eliane qui m'a conseillé d'aller chez Trader Joe's pour faire mes course car ils semblent avoir de bons produits.
J'avais regardé autour grâce à mon application iPhone "AroundMe" qui à la nouvelle fonctionnalité de recherche d'une enseigne donnée, le fameux Trader Joe's.
Il n'y en a malheureusement pas près de chez moi à San José, par contre il y en a à Los Gatos: il va falloir que j'en profite entre midi et 2 pour y aller.

J'ai décidé de faire une cure de vitamines le pseudo-hiver approchant.
Alors là question vitamines ils en ont aussi des rayons complets!!

En France, mon pharmacien m'avait conseillé de les acheter sur Internet sur le site www.betterlife.com aux frais de port depuis les US très raisonnables, lui-même consommant un cocktail de la marque Solgar.
On remarquera au passage qu'il ne consomme pas ses propres produits que pourtant il conseille à ses clients...

Finalement j'avais pris, hier, un simple cocktail multi-vitaminé aux doses non sur-dosées (les américains aiment bien le "toujours plus" comme 1000% AJR de vitamine C... 100% est suffisant non?).

En allant au bureau je me rend compte que ma jauge d'essence indique presque vide (en fait c'était vendredi dernier, mais j'ai oublié d'en parler).
Vite un petit coup sur l'iPhone de iGasUp m'indiquant le meilleur marché autour de ma position.
Eliane m'avait conseillé Arco de manière générale, il est vrai que Arco et Rotten Robbie se tirent les prix.
Là, le premier sur mon chemin fut Rotten Robbie, aux prix de c50 de moins au gallon que la dernière fois que j'avais fait le plein.
Ca change du prix du carburant régulé, en France.
Alors cette fois ci, le remplissage s'est-il mieux passé?
ET bien oui, bien que la pompe ne veuille pas de ma carte de débit.
Je suis allé voir le pompiste et lui ai laissé la carte pour faire le plein.
Tout c'est bien passé, il faut dire que cette fois ci j'avais le temps de voir ce que je faisais sans être pressé par la pluie et le vent!

Super, le facteur vient de passer: ma carte de crédit est enfin arrivée!
Formalités d'activation, signature au dos, ça y est je suis presque "intégré" au système US.
Je vais faire un tour sur mon compte BofA en-ligne, un nouveau produit est apparu: la fameuse ligne pour suivre la carte de crédit.
Déjà elle coûte $56 l'année: rappelons que c'est une carte un peu spéciale, donc tarif un peu spécial aussi (c'est à dire payant!!).
Ma ligne est de $500.
Question: que se passe-t-il si je la dépasse?
Réponse intuitive: comme pour la carte de débit, le règlement est refusé. Ah bien non, c'est pas du tout ça: $35 de frais supplémentaire par dépassement.
Encore un antagonisme: ligne de crédit basse car on est sensé ne pas avoir les moyens, mais surcoût bancaire si on la dépasse.
Pour résumer celui qui a de l'argent a tout gratuitement, celui qui n'en a pas doit payer.
C'est antagoniste, mais nos services français COFINOGA and co. c'est exactement la même chose!
Ca y est donc je vais pouvoir l'utiliser avec grandes précautions donc (pour éviter les dépassements) pour commencer à constituer mon "credit-score".
Pour mon 1er règlement, que j'avais mis en attente, et dont la date d'échéance arrivait bientôt à terme, était le règlement de mes polices d'assurance (pas santé) pour la voiture et la location de l'appartement.
Afin d'éviter les frais liés à l'échelonnement, je décide de tout payer.
Pour la voiture $750, donc ça sera par chèque et pas sur la carte de crédit.

Quoique j'aurais pu demander si je ne pouvais en payer qu'une partie par crédit, et l'autre par chèque.
Bref, je n'y ai pas pensé.
De toute façon en un mois elle va chauffer la carte de crédit. Etant presque établi, les frais vont donc chuter, j'espère tout pouvoir passer sur la carte de crédit.
Je compte l'utiliser comme nos carte bleue VISA en France en débit différé.
D'ailleurs, si on règle les dépenses du mois en cours à la fin du mois lorsqu'on reçoit la facture, je ne vois pas de différence avec le produit français du débit différé.
Les $120 restants de l'assurance location d'appartement sont eux réglés avec la carte de crédit.
Signature sur le ticket, et voilà.
Donc elle a bien été activée et fonctionne très bien.
Un petit mot sur carte de débit versus carte de crédit.
J'ai eu du mal à comprendre, je vais essayer de l'écrire pour voir si c'est clair maintenant.
Carte de débit est débité en temps réel sur le compte chèque associé; si le solde est insuffisant, le paiement est rejeté; on valide avec un code PIN (comme en France) choisi chez le banquier et on a la possibilité au moment de la validation chez le détaillant (surtout les supermarchés) de récupérer du cash (cash-back) interdit en France car le commerçant n'a pas vocation de banque.
Carte de crédit est payé par l'émetteur de la carte (dans mon cas ma banque BofA), si la ligne de crédit est dépassée j'ai des frais supplémentaires;
le règlement est validé par une signature sur le ticket (pas de code PIN, va savoir pourquoi...);
une facture de l'organisme créditeur est envoyé à la fin du mois; si je règle la totalité par tout moyen je gagne des points en credit-score, si je ne règle pas tout, je gagne moins de points et le taux du crédit s'applique à la somme non réglée.
Donc il est important de bien choisir son organisme créditeur car les taux d'intérêts comme en France vont de quelques pourcents, à plusieurs dizaines!
Cependant, il existe des variantes, comme les commercants qui n'acceptent pas les cartes de débit car ils ne veulent pas offrir l'option du cash-back: alors comment payer en carte de débit?
On paye quand même en carte de débit; le mode de règlement est celui du débit, mais la validation en caisse celui du crédit (signature sur le ticket).
Quand il faut payer: il y a toujours une solution.
Il n'y a qu'en France où on peut s'entendre de la part du commerçant: je n'accepte pas ceci, ou j'accepte que celà, ou il faut une 2ème pièce d'identité, ou j'accepte pas les billets de plus de tant, ... A croire qu'ils sont tellement riches qu'ils peuvent se permettre de refuser des paiements!--

A midi (enfin, à 3pm), Doug me propose d'aller déjeuner dans un petit restaurant qu'il aime bien.
Le petit restaurant est du style comme on voit dans les films en restaurant de routiers (sans etre restaurant de routiers ici), donc 100% US.
Je commande hamburger au porc avec un thé glacé.
Je pensais que le thé servi était comme de l'ice tea donc bien chimique et bien sucré.
Doug commande presque tout le temps cette boisson, j'ai voulu essayer vu que j'étais dans le lieu pour.
Alors je me suis bien trompé (préjugés): c'est du vrai thé très corsé, sans sucre, avec des glaçons. On peut le sucrer avec en libre service sucre blanc, sucre roux, miel (vrai miel ou corn syrop?) ou édulcorants.

D'habitude je bois le thé nature pour en apprécier la subtilité, mais aux US il n'y a aucune subtilité, donc il a fallu "masqué" ou adoucir le goût... à l'édulcorant...
Moins de 10mn plus tard, le repas arrive servi dans une barquette en plastique de couleur avec un papier sulfurisé pour ne pas que ça coule.
Il s'agissait de 2 buns blancs toastés avec des gros morceaux de porcs et de saucisse cuisinés (ou englués devrais-je dire) dans la fameuse sauce barbecue (comme du ketchup avec d'autres arômes).
Doug c'est régalé, il en avait autant dans la bouche que sur les mains.
J'ai pas pu y mettre les doigts, ça dégoulinait trop de cette sauce: heureusement sur la table, un pot était rempli de couverts.
Les gens ont du trouver étrange que je mange mon hamburger au couteau et à la fourchette.
C'est quand même dommage qu'ils cachent, et gâchent, le goût de leur viande avec cette sauce!

A 19h je pensais que la journée était finie, lorsque je me rend compte, que je n'ai pas fait mes notes de frais des 3 dernières semaines: c'est invraisemblable comme le temps passe vite, il faut dire que je ne chôme pas! ... bien qu'étant au "chômage".

Donc 1h à faire les comptes à classer toutes ces petites notes, aggrafer, remplir des feuilles XLS, ...
Il semble que j'atteigne un équilibre dans les dépenses, à confirmer durant les semaines à venir.
Je ne compte pas les gros frais appartenant à des budgets à part comme les assurances annuelles, ou la voiture.

En effet, Doug me prête la voiture de sa fille jusqu'à Noël, ce qui est très gentil de sa part, mais il va falloir que j'en trouve une!

Après le behind-the-wheels et l'assurance santé, ça sera le prochain challenge.

Ca serait bien que je fasse la même comptabilité pour mes comptes personnels, j'empile les facturettes, mais j'ai pas envie...
D'un autre côté, payant tout par carte, je connais mes sorties totales ce qui est le plus important.

Connaître les sorties par poste serait intéressant, mais quand j'aurais le temps...

De manière intuitive je pense que la nourriture coûte moins cher qu'en France, mais je ne peux pas le prouver par des chiffres... L'étude comparative serait très intéressante.

Je rentre à la maison finalement. Je me sers un verre du jus d'airelles et de grenade. La grenade est un fruit que j'avais vu 2 ou 3 fois dans ma vie.
En Californie le fruit est presque aussi courant que le hamburger.
Ca s'appelle "pomegranate", je me demandais bien ce que c'était et puis j'ai utilisé mon application iPhone de traduction (dont je suis très mécontent!).
Je n'en ai pas encore consommé bien que je les ai vu par caisse aux supermarchés, il va falloir que j'essaye.

Quant aux airelles, en France ce produit revient à la mode mais sous son appelation anglophone plus sexy: cranberries.
Que vois-je du coin de l'oeil en petit sur l'étiquette?
Fait avec 15% de jus concentré. Je n'avais pas vu ça lorsque les bouteilles étaient en rayon!
Donc cette belle étiquette si appétissante ne serait que mensonges?! Après lecture des ingrédients: c'est la 1ère et dernière fois que j'achète ça.
C'est un peu comme le pain Costco, 15j dans le sac et ni sec ni moisi...