American Red Cross

Croix Rouge Américaine, vue par un expat aux US

American Red Cross

Très belle journée, malgré quelques précipitations annoncées pour ce week-end, à voir ce beau ciel bleu, jamais on n'imaginerait qu'il puisse virer à l'orage...Comme dans les Alpes-Maritimes.

Je me rends chez mon chiropractor pour la 5ème séance, en me demandant toujours quand il allait me débarrasser des vertiges.

Mon médecin en France me dit que cette situation me pendait au nez depuis fort longtemps vu ma vie professionnelle trépidante et le peu de repos que je m'accordais.
C'est pas pour cela que je regrette!

Ce qui est fait, est fait, il faut vivre avec.
La séance d'aujourd'hui fut très pénible, en 5 séances, il n'a jamais fait 2 fois la même chose, il fait toujours quelque chose de différent.
Il a réussi pour la 1ère fois en cabinet à me déclencher des vertiges assez carabinés: au moins maintenant il n'a plus besoin de se fier à mes récits: il l'a vu de lui-même.

Il a fait sa tête de chinois constipé (que j'avais déjà remarqué sur d'autres chinois quand ils ne sont pas contents, mais qu'ils ne veulent pas le dire). En effet après l'avoir interrogé (un chinois ne dira jamais ce qu'il n'a pas envie de dire...) il m'a dit qu'il souhaitait voir des améliorations entre 2 séances, mais que là d'après lui ça n'en était pas une.
D'après moi, pourtant c'était bien qu'il ait vu avec son regard professionnel la position de la tête qui déclenchait les vertiges question d'affiner le diagnostic de la mauvaise position du muscle.
Il me dit de continuer les exercices de stretching du cou mais de manière moins intensives de sorte à ne pas stresser les muscles déjà bien sollicités depuis 15 jours.

Je re-sors de la séance la tête en vrac comme d'habitude, avec comme toujours une impression différente.
A croire que les différentes manipulations qu'il fait à chaque fois ont des effets différents...
Echarpe (que je garde maintenant toute la journée) et en route pour le bureau 14 miles plus loin: fenêtres ouvertes bien sur pour profiter de cette chaleur fort brûlante au travers de la vitre conducteur.
Il va falloir que je prenne de la crème solaire pour la journée.

A la radio un commentaire m'amuse: une dame annonce que l'Islam, étant peu connu aux US et n'ayant pas de radio dédiée, ouvrait une rubrique dans cette radio pour éduquer les gens.
J'étais ravi d'apprendre ça, non que je sois Musulman, mais pour une question d'Education Culturelle.

Le ridicule est que pour un si vaste thème, la tranche horaire est de 1h... par semaine.

Par contre pour les cocktails de Noël et les bijoutiers la publicité va bon train!

Dans les autres thèmes prêtant à polémique en France, on trouve ici de manière libre et ouverte la Franc-Maçonnerie.
L'autre jour en passant à côté de la High School avec Doug pour rejoindre le centre ville, mon regard a été attiré par un énorme signe maçonnique très reconnaissable au dessus de la porte d'entrée d'une salle quelconque.
Ceci m'a fait repensé à l'oeil de Râ dans un triangle au sommet de la pyramide d'une face de billets de $1: sigles typiquement maçonnique montrant certains courants sur la fondation des US.
Un nouvel antagonisme apparaît: alors que la Maçonnerie est globalement athée, la phrase "In God We Trust" est inscrite sur la même face du billet de $1. Très bon sujet philosophique...

Les sapins de Noël sont partout, les chants de Noël: tout est très joli.
Mais qu'est Hanouka qui semble être une fête de Noël très importante aussi pour bon nombre d'Américains vu le tapage autour de cet événement?
D'après wikipedia, il s'agit d'une fête Juive non-religieuse qui tombe au même moment que Noël (pour cette année) et dure 8 jours.
C'est donc pour cette raison que dans les magasins on peut voir aussi en objets de décorations des chandeliers à 7 ou 9 branches!

Ca me fait repenser à la choucroute Miss Fine dans "Une Nounou d'Enfer".
Les US sont vraiment le pays de toutes les cultures qui vivent (presque) librement: en France contrairement aux belles paroles de Liberté, d'Egalité et de Fraternité, il aura fallu que je sois aux US pour entendre parler d'Hanouka.

A la TV, un binôme juif se moque ouvertement de leur culture, il semble que leur show soit très prisé: l'autre soir ils repassaient un épisode de leur visite de la Grande Muraille de Chine où il la prenait pour le Mur des Lamentations avec tous les chinois autour qui le regardaient comme une curiosité.
Ils s'étaient lancé comme défit de refaire un vieux rabbin yiddish: c'était très caricatural.
Où, autre part qu'aux US, les gens peuvent-ils avoir une aussi grande liberté d'expression?
En France on aurait crié à l'antisémitisme.
Mais comment apprendre sur l'autre sans en parler, et mieux par le canal de la dérision.
Je me demande finalement si en France on ne parle pas plus de la Liberté d'Expression que ce qu'elle n'existe réellement.
Le dernier épisode en date que j'ai suivi sur Le Monde par iPhone, étant l'arrestation honteuse et arbitraire du PDG de Libération!

1h plus tard après mon arrivée au bureau, la brume se dissipe de mon esprit me permettant de reprendre sans douleurs contrairement à hier, et avec facilité mes exercices.
Les sensations de vertiges latents semblent avoir miraculeusement disparus: ne crions pas victoire trop vite!
Cette constatation se poursuivra tout au long de la journée, sans quand même tenter le diable.

7pm, je m'en vais pour le week-end.
Dehors il ne pleut (toujours) pas, il fait moins froid qu'hier: il faut dire qu'aujourd'hui j'ai mis un tricot sous la chemise.
C'est une assez mauvaise idée en fait car pendant la journée il fait très chaud et ce n'est pas pratique.
Je vois les autochtones porter un petit pull plus pratique à mettre et à enlever.
Profitant de ce moment de répit j'ai envie d'aller faire un tour au Best Buy à côté de chez moi, que je n'avais jusqu'alors pas encore vu...
J'en fait le tour et le retour et m'arrête sur un produit parfait pour mon go-bag: une radio portable, mais pas n'importe quelle radio!
Elle est estampillée "American Red Cross" ( www.redcross.org) réputés ici pour leur actions de préparations aux catastrophes, recommandant ce genre de radio dans notre "disaster supplies kit" (ils appellent le go-bag comme ça...).
Le produit a été réalisé par la société ETON (www.etoncorp.com) et commercialisé à $60.
Je trouve le produit assez volumineux et lourd (500g): je m'attendais à plus compact et léger.
Quelques caractéristiques: étanche, énergie électrique par adaptateur fourni, énergie avec 3 piles classiques AA, énergie par manivelle et accus inclus, lampe de poche et de détresse, alarme pour signaler sa position, chargeur de téléphone portable dont le connecteur est obtenu par retour de courrier après enregistrement de son produit par internet, réception des radios AM/FM classiques, réception des 7 canaux météorologique NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration).
Ce produit répond donc précisément au besoin lié à la préparation en cas d'évacuation d'urgence, outre sa taille et son poids à revoir...
Je n'étais même pas au courant des 7 canaux NOAA, là je ne peux plus l'ignorer et trouve cette caractéristique intéressante (en plus des autres).