le devenir de nos gagnants

Nous avons demandé à nos gagnants, dont le email fonctionnait encore, de répondre à un questionnaire assez détaillé.
Il fallait y investir du temps et nous remercions ceux qui l'ont fait si gentiment. Voici un petit échantillon des réponses qui nous ont semblé les plus informatives.

Ils ont gagné à la Loterie de la Carte Verte

Voici les réponses qui nous ont semblé les plus informatives car il est impossible de tous les publier.

Cette première lettre ne répond pas directement au questionnaire mais elle devrait vous intéresser

Tout d'abord, je dois dire que je suis très impressionnée par le service offert Par France Service: vos emails que je reçois régulièrement, bourres de conseils et d'idées pour mieux vivre aux Etats-Unis, c'est comme un ami qui m'accompagne dans l'aventure US depuis 3-4 ans! Rien qu'hier, je reçois de vous un email qui me souhaite un bon anniversaire, accompagne d'un horoscope qui vous donne envie de croire aux horoscopes!
C'est un ami qui avait gagné la carte verte par vos services qui m'a conseillé de passer par vous (j'avais déjà joué 2 fois à la loterie sans passer par un organisme).
Il m'a dit, avec beaucoup de conviction: "passe par France Service, tu vas voir, tu vas gagner - tous ceux que je connais qui sont passes avec eux ont gagné".
Un peu gros, bien sur, mais quelque part je l'ai vraiment cru, j'ai senti qu'effectivement j'allais gagner... et j'ai gagné!!!

Ensuite, mon histoire.
Avant de gagner la carte verte, j'habitais déjà aux Etats-Unis depuis 5 ans (visa étudiant puis visa de travail), et j'étais engagé sur deux autres parcours pour tenter de la recevoir: avec ma compagnie (cela faisait deux ans déjà, je devais être à 1 an de la recevoir), et par le "extraordinary ability" process, que je venais de démarrer, et qui allait être beaucoup plus rapide (4 mois au total, selon mon avocat).
Et juste au moment où j'allais envoyer mon dossier pour la "extraordinary ability green card" (c'est la manière la plus "élitiste" qui soit de gagner la carte verte), ne voila que je gagne la loterie, et que je reçois ma carte verte de la manière la plus "démocratique" qui soit!
J'ai trouvé ça amusant.
Donc ma vie a peu changé, puisque j'habitais déjà ici, si ce n'est... un grand sentiment de sécurité et de confort, de savoir que ma présence ici ne dépend pas de mon travail.
C'est énorme, en fait, car il est difficile de s'identifier à son travail, par exemple surtout maintenant ou je songe quitter mon emploi, prendre quelques mois sabbatiques et réfléchir à une nouvelle orientation professionnelle possible.
Je me sens "comme les autres" maintenant, je ne dépends pas d'une compagnie, je peux quitter mon travail ou me faire licencier, et j'ai le droit de ne pas quitter ce pays où je vis, je peux faire des expériences différentes (volontariat, petit boulot, etc.), je peux vivre ici sans travailler, je peux explorer des nouveaux choix de carrières.
C'est la liberté retrouvée après 5 ans de visa de travail!
Par ailleurs, voyageant beaucoup a l'étranger, j'apprécie énormément d'être dans la "bonne" file à chaque retour aux US, et de ne plus avoir à remplir la fiche I-94 a chaque fois!
ça fait une grosse différence, en temps passe à la douane mais aussi parce que ça me donne ce sentiment d'appartenir au pays dans lequel j'habite depuis 6 ans et demi, de n'être pas qu'un "visiteur".
Cela fait donc 6 ans et demi que j'habite aux US (1 an et demi a Boston et 5 ans dans la Bay Area), et en fait j'aime de plus en plus... je découvre un peu plus chaque jour la richesse de ce pays, la gentillesse de ses habitants et les valeurs positives sur lesquelles la société américaine est construite, et j'apprécie plus que tout le recul que ce changement d'horizon m'aura donne sur ma vie: comprendre ce qui, dans ma vie, dans mon système de pensée, m'a été impute par ma culture d'origine, la culture française, et ce qui est réellement moi...
J'aime vivre ici et je compte vivre encore ici quelque temps.
La question du retour se pose évidemment en permanence, mais je sens que j'ai encore des choses à vivre ici.
Aussi, et c'est important, j'envisage mon retour comme "un retour en Europe", pas forcément en France: pour moi, rentrer, ce pourrait être aller vivre à Londres, a Genève ou à Rome...
Vu d'ici, l'Europe, c'est tout petit!
Ce qui m'ennuie le plus? C'est d'être toujours célibataire -- il semble beaucoup plus difficile de réussir une relation amoureuse dans cet "exil" qu'"a la maison" -- nombre de mes amies françaises par exemple qui comme moi étaient venues aux États-Unis juste après leurs études sont retournées en France pour cette raison, parce qu'elles n'ont pas trouve de partenaire de vie et ont vu que ce serait difficile ici aux Etats-Unis -- et il se peut que je rentre aussi pour cette même raison.
Pourquoi serait-ce plus difficile aux Etats-Unis qu'ailleurs?
Je pense (et je peux me tromper) que les Américains n'ont pas les mêmes attentes que les Européens d'une relation intime, amoureuse, ce qui diminue les chances de rencontre et de succès.
Et il n'y a pas beaucoup d'Européens par ici -- ou ceux qui sont par ici (j'habite dans la Silicon Valley) sont souvent très focalises sur leur carrière. Voilà.
Ce que je regrette de ma vie en France: les étés chauds et lascifs... le mouvement des saisons (la Bay Area, c'est un peu l'éternel printemps, le temps semble passer très vite). La fête, aussi. Faire la fête à tout moment, danser, chanter, se lâcher. Les Américains font beaucoup la fête aussi, mais c'est différent, il faut aller la chercher, la fête, elle n'éclate pas spontanément comme ça...
En France, n'importe quelle occasion est bonne! J'ai la chance de rentrer beaucoup en France (9 fois en 2003!) par mon travail, donc je revois beaucoup ma famille et mes amis, donc je ne perds pas du tout le contact.
Mais c'est épuisant et j'ai parfois l'impression de vivre une "double vie"!

Si c'était à refaire, évidemment je le referais: sortir d'un contexte culturel très fort comme la France pour aller vivre dans un autre a été une expérience personnelle extrêmement enrichissante.
C'est une occasion que je n'aurais pas pu laisser passer. Je pense aussi que j'apporte ma petite pierre a l'édifice important de l'amitié franco-américaine, qui a été un peu ébranle récemment...
Par mon témoignage de ma vie ici, je donne à mes amis français une autre vision de l'Amérique, loin des cliches de la presse française (l'Amérique McDonald et Disney Land), et j'ai même donné a plus d'un l'envie de venir voir!
Ceux qui sont venus ont été ravis - et surpris - par cette aventure.
Mes amis américains, en général très curieux de tout ce qui est étranger, apprécient aussi beaucoup la perspective, la fraîcheur, que peut leur apporter leur amitié avec quelqu'un qui a grandi hors US.
Voilà... vous voyez, c'est épatant, cette loterie!
Alors encore merci, et félicitations pour votre admirable et sympathique travail.

Annelene D. (de Palo Alto, CA


 Renée E.

France Service vous a t'il été utile dans tout le processus de la Carte Verte?
Le sérieux et l'efficacité de votre organisme dans le traitement des dossiers qui vous sont confiés sont exemplaires. Nous vous devons notre carte verte et ne cessons de contribuer à votre notoriété, vous recommandant  toujours vivement et chaleureusement dès que nous en avons l'opportunité.

Avez-vous rencontre des problèmes particuliers pour obtenir votre carte verte ?
Non, juste les tracasseries administratives habituelles. Dans l'ensemble, cette formalité a été assez rapide et aisée.

 Une fois votre carte verte en poche, êtes-vous parti rapidement vivre aux USA ?
Nous y vivions déjà sous un autre visa et avons effectué notre changement de statut à l'ambassade américaine de Paris. Nous sommes repartis aussitôt notre dossier carte verte en poche à remettre aux autorités d'immigration dès notre entrée sur le territoire américain.

 Quelle a été votre première impression ?
L'expatriation est un choix qui se fait pas à la légère. Les USA répondaient à nos critères de sélection. Il n'est donc pas de première impression mais un ensemble d'éléments positifs qui ont motivé  notre installation aux US, en Floride particulièrement.

 Quelles sont les joies et les difficultés que vous avez rencontrées ?
Les joies restent liées à l'aboutissement d'un souhait devenu réalité et au bonheur que nous aurons de postuler à la citoyenneté américaine le moment venu (qui je le rappelle s'ajoutera à notre citoyenneté française que nous garderons). L'anglais étant une langue maitrisée, la barrière du langage n'a pas pesé et a présenté un atout majeur  dans l'aplanissement des difficultés qui auraient pu être rencontrées.

Avez-vous galéré ?
Du tout.

Votre famille s'est-elle bien adaptée ?
Les enfants (seize ans à leur arrivée) sont entrés en high school avec leur anglais scolaire à la française ! Six mois d'adaptation leur ont été nécessaires pour performer mais le système scolaire est extraordinaire et propice à la réussite pour les jeunes issus d'une scolarité française. Toutes deux ont un « bachelor » et poursuivent des études de troisième cycle. L'une particulièrement est en école vétérinaire ce qui n'aurait jamais pu se faire en France. Toute la famille s'est parfaitement adaptée.

Et votre cercle d'amis ? s'est-il enrichi ? rétréci ?
Notre cercle d'amis s'est immensément enrichi, d'autres français expatriés, mais surtout d'américains.

 Dans votre adaptation, qu'est ce qui a été le plus facile ?
A peu près tout.

 Le plus difficile ?
Maitriser le fonctionnement du système scolaire et les couts y relatifs ainsi que l'importance du choix des universités.

 Etes vous content de votre travail ?
Sans aucun doute. L'emploi est relativement facile et les opportunités réelles, avec ou sans compétences.

 Qu'appréciez vous le plus aux US ?
Beaucoup de choses, la propreté, l'ouverture non-stop de tous les commerces et prestataires de services, la faculté de se faire rembourser sans question quelconque achat qui ne conviendrait pas...... mais surtout et avant tout la confiance de tous les organismes et institutions dans la parole donnée. Contrairement à la France ou nous sommes a priori toujours soupçonnés de fraude et de malhonnêteté, cet état de fait américain est une découverte fabuleuse et un véritable repos de l'esprit.

 Que détestez-vous le plus ?
Le système médical et les couts exorbitants des professionnels et soins de santé..

 Et si c'était à refaire, que feriez-vous ?
Nous partirions vingt ans plus tôt !!!

 Pensez vous un jour rentrer en France ?
Un jour par obligation fonction de notre état de santé... nous bénéficions toujours du système de sécurité sociale français.

 Regrettez-vous quelque chose de votre vie en France ?
Rien et maintenant encore moins que jamais !

 Que diriez-vous aux futurs candidats?
Persévérez, persévérez, persévérez.......

Aux futurs gagnants ?
Qu'ils s'adapteront et éprouveront certainement autant de plaisir et de bonheur que celui que nous ressentons chaque jour à vivre dans ce grand pays d'accueil, d'opportunités et de grande liberté.

Une autre gagnante Alexandra A.


J'ai joué 8 ans, je crois avec vous avant d'avoir la carte verte. Votre service pour la carte verte me paraît performant. Lorsqu'on m'a appelé pour m'annoncer la nouvelle, j'étais tellement heureuse.
Avez-vous rencontre des problèmes particuliers pour obtenir votre carte verte ?
non
Une fois votre carte verte en poche, ou êtes-vous parti vivre aux USA ?
J'y étais déjà. Je venais juste de finir mes études. En Floride.
Quelle a été votre première impression ?
J'y vivais déjà depuis 3 ans avec un visa étudiant.Premières impressions à ce moment la étaient bonnes.
Quelles sont les joies et les difficultés que vous avez rencontrées?
Lorsque j'étudiais encore, la richesse était les étudiants internationaux. C'était un plaisir d'avoir des relations avec des gens ouverts. Quand j'ai eu ma carte verte et que j'ai commencé à travailler, la majorité de mes collègues étaient américains et ma vision à changé.
Vous rêviez de vivre aux usa. La réalité correspond-t'elle a vos rêves ?
Oui et non. Comme partout bons et mauvais côtés. Beaucoup de facilites (administratifs, espaces...), mais après 5 ans l'Europe me manque beaucoup.
Avez-vous galéré ?
Non
Votre famille s'est-elle bien adaptée ?
Ma famille est en France
L'école pour vos enfants ?
Pas d'enfant. Célibataire.
Et votre cercle d'amis ? s'est-il enrichi ? rétréci ?
Très rétréci. Je n'ai pas vraiment d'amis américains à vrai dire. Sortir pour la plupart équivaut à se saouler. Je trouve ce problème d'alcool très important aux US.
Dans votre adaptation, qui'est ce qui a été le plus facile ?
Pas de problèmes de parking facilitent à retourner des articles achetés, et plein d'autres détails qui facilitent la vie de tous les jours.
Le plus difficile ?
Les relations humaines, sociales; Le système médical.
Etes vous content de votre travail ?
Oui
Qu'appréciez vous le plus aux US ?
Ou je vis, le climat. La discipline, la courtoisie dans certains cas.
Que détestez-vous le plus ?
Dans une grande majorité l'ignorance des Américains sur le monde extérieur, leur superbe. Pas beaucoup ont eu la chance de voyager à l'étranger. Ce qui limite leur connaissance.
Quel bilan feriez-vous ?
Mitigé
Et si c'était à refaire, que feriez-vous ?
Je le referais
Pensez vous un jour rentrer en France ?
Oui. Dès que j'ai ma citoyenneté américaine
Regrettez-vous quelque chose de votre vie en France ?
beaucoup de choses à part les taxes. Le nombre de petits plaisirs quotidiens qui me sont importants et que je ne trouve jamais ici. Le fait d'habiter très proche d'autres pays (dans mon cas de l'Italie), bien sur la nourriture, les paysages superbes, la mentalité latine.
Que diriez-vous aux futurs candidats ?
Allez-y. Si vous avez la chance d'y aller ça vous ouvrira d'autres horizons, une autre façon de vivre et de travailler. C'est toujours bon de connaître quelque chose de différent. Ça vous enrichi. Mais quant a tout lâcher en France pour venir aux US, je ne conseille pas. Il y a toujours la possibilité dont, après des années, ça ne vous plaît pas. Garder quelque chose en France au cas où. Dans mon cas, je veux avoir la nationalité américaine car on ne sait jamais dans la vie. Peut-être un jour, j'en aurais marre de la France. C'est toujours bien d'avoir le choix.
Aux futurs gagnants ?
Quant a tout lâcher en France pour venir aux US, je ne conseille pas. Il y a toujours la possibilité qu'après des années ça ne vous plaise pas. Garder quelque chose en France au cas où. Dans mon cas je veux avoir la nationalité américaine car on ne sait jamais dans la vie. Peut-être un jour, j'en aurais marre de la France. C'est toujours bien d'avoir le choix. Que direz-vous en conclusion de ce changement de vie ? Ça m'a enrichi. Mais après 8 ans passe aux US, ça ne me convient plus trop (pour l'instant) Dès mon retour en France avec tous les problèmes administratifs, les impôts...je vais peut-être reprendre mes jambes à mon cou...

Michel B

Vous avez gagné la loterie avec nous
Oui, et vraiment merci de votre aide, et professionnalisme. A ce propos, je vous dois toujours une bouteille (au moins) de champagne
Comment s'est passe votre vie aux USA ?
Dans l'ensemble bien, je ne me plains pas.
J'ai eu une assez longue convalescence après une longue maladie, mais là, ça va bien question santé. Question boulot, il a fallu repartir de zéro, me sortir du schéma Parisien (que j'apprécie) mais ici l'approche des choses paraît facile, et il a fallu revoir mes angles de vues, car c'est plus complexe que je ne pensais.
Il y a beaucoup à dire sur la vie à Los Angeles. Tout dépend de sa propre attitude, c'est vraiment l'endroit où je me suis rendu compte qu'on est très vite livré à soi-même, et à ce propos,
je suis à 100% contre l'idée que beaucoup de gens se font des Angelinois.
J'ai, pour ma part, rencontré les gens les plus extraordinaires depuis très très longtemps.
Là aussi je peux m'étendre des heures en faveur des individus de L.A. Je me suis fait les meilleurs amis du monde, jamais personne ne m'a laissé tomber dans mes moments les plus durs, et vous en faites partie, des gens que je ne connaissais ni d'Eve ni d'Adam m'ont aidé.
Mes projets avancent, mais il faut que je trouve le bon angle pour faire fructifier ça. A ce propos je demanderai certainement votre conseil. I trust you guys.
Avez-vous rencontre des problèmes particuliers pour obtenir votre carte verte une fois votre dossier de gagnant en poche?
Pas de problème du tout, j'ai suivi vos suggestions à la lettre et ça c'est fait comme quelqu'un qui va au marché.
Une fois votre carte verte en poche, où êtes-vous parti vivre aux USA ?
Oui, disons que je me suis installé, je faisais déjà des allers-retours
Quelle a été votre première impression ?
Heureux de "changer de vie"
Quelles sont les joies et les difficultés que vous avez rencontrées ?
Difficultés - Boulot et argent, mais je sais que ça vient de moi. Joies - Je suis devenu plus fort dans ce que je fais Vous rêviez de vivre aux usa.
La réalité correspond-t'elle a vos rêves ?
Pas du tout, j'avais une idée de facilité aux USA, mais beaucoup de gens rament et vivent à crédit. Danger!!! Attention aux cartes de crédit.
Mais là encore, il faut savoir que chacun essaie de s'en sortir par n'importe quel moyen, donc il faut se protéger.
Mais pas de parano s'il vous plaît.
Avez-vous galèré ?
Oui beaucoup
Comment ? pourquoi ?
Question argent, je me suis retrouvé pris au piège des cartes de crédit.
Dieu merci je ne me suis pas trop enfoncé mais suffisamment quand même pour que ça me ronge.
Je ne devenais plus créatif, car je cherchais les réponses par les cartes de crédits.
4 ans bouffés comme ça
Votre famille s'est-elle bien adaptée ?
Ma famille se demande ce que je fais là. Je suis le seul de ma famille ici.
L'école pour vos enfants ?
Pas d'enfant
Et votre cercle d'amis ? s'est-il enrichi ? rétréci ?
J'ai beaucoup plus d'amis ici qu'ailleurs.
Cela dit, j'ai toujours mes potes à Paris
Dans votre adaptation, qu'est ce qui a été le plus facile ?
Le fait de pouvoir être moi-même à 100%.
Le plus difficile ?
Le fait de m'accepter à 100%, et c'est là qu'on se plante souvent.
Résultat, c'est plus facile de reporter sur quelqu'un d'autre les problèmes.
Quand même je dois dire que les rues de L.A. sont incroyablement vides.
Santa Monica ça va encore (je suis entre 9th et la mer, sur Wilshire Bd), et certaines parties d'Hollywood.
Non mais il y a quand même des aspects de L.A. que je n'aime pas, donc je n'y vais pas, sauf quand je dois vraiment, ceci dit, d'autres se sentent bien dans ces contextes, chacun est différent.
Etes vous content de votre travail ?
Je suis content de ce que je fais, mais j'ai besoin de plus d'affaires.
Qu'appréciez vous le plus aux US ?
L'idée que beaucoup de choses sont possibles quand on a l'esprit d'entreprise
Que détestez-vous le plus ?
Les medias TV
Quel bilan feriez-vous ?
Positif.Je n'aurai jamais fait ce travail d'introspection à Paris ou à Dakar
Et si c'était à refaire, que feriez-vous ?
Je pense que oui.
Pensez vous un jour rentrer en France ?
Ce n'est pas planifié, mais ça peut arriver.
Regrettez-vous quelque chose de votre vie en France ?
Non mais beaucoup de choses formidables me manquent, la liste est longue, mais dans le désordre, pour en citer quelques-unes, je dirais les femmes, l'expression artistique, les cafés restaurants, mes potes, le romantisme parisien et du sud de la France, et plein plein d'autres
Que diriez-vous aux futurs candidats ?
Suivez les suggestions de France Service.
C'est Pro, Pointu et Pas cher.
Aux futurs gagnants ?
Suivez les suggestions de France Service.
Que direz-vous en conclusion de ce changement de vie ?
Ça vaut le détour A bientôt et merci de votre réponse Merci à vous 1000 fois

Autre gagnante Edith G.


C'est avec plaisir que je réponds a votre questionnaire.
Votre aide pour la loterie carte verte a été formidable !
Mes reponses sont incluses ci-dessous.
Avez-vous rencontre des problèmes particuliers pour obtenir votre carte verte ?
Non, le processus (dossiers, etc.) a seulement été un peu long.
Une fois votre carte verte en poche, vous êtes vous parti vivre aux USA ?
Nous étions déjà installes à Los Angeles et nous y sommes encore.
Quelle a été votre première impression ?
Nous y vivions, donc pas de surprise particulière.
Quelles sont les joies et les difficultés que vous avez rencontrées ?
Éloignement des amis, différences culturelles, mais aussi soleil, ouverture d'esprit...
Vous rêviez de vivre aux usa. La réalité correspond-t'elle a vos rêves ?
Oui, assez !
Avez-vous galéré ?
Non !
Votre famille s'est-elle bien adaptée ?
Oui tout à fait. Les enfants sont ici des 'petits américains' tout en restant en France des 'petits Français'.
L'école pour vos enfants ?
Tout d'abord l'école ne brillait pas par son organisation et ne nous donnait pas satisfaction sur le plan des activités. Puis l'école publique américaine qui, dans l'ensemble, nous satisfait. Si l'on exclut le manque d'esprit critique, le fait que l'histoire et la géographie ne sont presque pas enseignes...
Et votre cercle d'amis ? s'est-il enrichi ? rétréci ?
Nous avons quelques nouveaux amis ici, tant français qu'américains, mais ça ne remplace pas les amis de toujours laisses en France.
Dans votre adaptation, qu'est ce qui a été le plus facile ?
Le quotidien, la vie a l'extérieur, le soleil, ...
Le plus difficile ?
Des détails, quelquefois la langue (on a beau parler l'anglais comme a l'école, ce n'est pas tout à fait ça...), la conduite en voiture, les produits differents au supermarché !
Etes vous content de votre travail ?
Oui
Qu'appréciez vous le plus aux US ?
Les Américains : l'optimisme, la volonté de réussir, l'éventail des possibilités professionnelles,
Que détestez-vous le plus ?
Les Americains : le manque d'esprit critique, de distance, de culture, de connaissance du monde, le système social et politique,
Quel bilan feriez-vous ?
Positive, expérience formidable, possibilité de faire découvrir une autre culture, vie, aux enfants.
Et si c'était à refaire, que feriez-vous ?
À peu près pareil
Pensez vous un jour rentrer en France ?
Oui, en fonction des possibilités professionnelles, pas de date précise.
D'abord nous allons demander la nationalité.
Regrettez-vous quelque chose de votre vie en France ?
Les amis, les terrasses de café au printemps, la sec, ...
Que diriez-vous aux futurs candidats ?
Si votre choix est de vivre aux USA, la carte verte rend la vie plus simple.
Aux futurs gagnants ?
Bon courage avec la paperasserie et l'administratif !
Que direz vous en conclusion de ce changement de vie ?
C'est un choix...

UN GAGNANT JEAN L.

Avez-vous rencontre des problèmes particuliers pour obtenir votre carte verte ?
excepté le fait que nous devions théoriquement traduire des documents importants tels que quelques actes notariés français qui auraient coûté une fortune et des semaines de traduction, vu la masse de temps passes etc... depuis l'envoi de la loterie carte verte, le fait de l'avoir gagné ne nous épargnait pas d'un véritable parcours du combattant pour effectivement l'obtenir.
Donc nous en étions, malgré une nature pugnace, à tout laisse tomber si au consulat on nous faisait remarquer que les documents n'étaient pas traduits.
A notre tour j'ai littéralement flanqué la pile de dossiers en question sur le guichet, il était vraiment étonné.

Dans la pile il y avait le titre de proprieté de notre maison actuelle, il s'est retourné vers son collègue derrière lui, explique la chose, c'était ok, je pense que la maison aux us nous a sauvé de la traduction... ou alors il était vraiment mieux de ne rien avoir...car de facto cela ne posait pas de question....
Une fois votre carte verte en poche, vous êtes vous parti vivre aux USA ?
nous ne sommes partis que 18 mois plus tard car je devais attendre de vendre mon commerce en France, et notre rêve américain en prenait un coup sérieux.
Nous sommes donc en Floride que nous connaissions déjà pas mal quand même.
Tout cela avec je le cite une efficacité de l'avocat conseille par vous.
Quelle a été votre première impression ?
Même si nous connaissions le lieu ou nous allions vivre, c'était vraiment un tout autre sentiment, le vrai turning point issu de la carte verte.
Un mélange de sentiments très difficile à exprimer, heureux bien sur....
Quelles sont les joies et les difficultés que vous avez rencontrées ?
ouvrir une ligne téléphonique plus complique que d'acheter une voiture. l'étranger est suspect,.de plus ils veulent tout sécuriser comme si vous repartiez sans payer la note.
Vous rêviez de vivre aux usa. La réalité correspond-t'elle a vos rêves ?
notre décision était bien mûrie, je n'ai pas idéalisé plus que ma côté réaliste.
Nous avons trouvé les choses que nous attendions.
Nous sommes très indépendants de nature et n'attendons rien de personne, cela rend selon nous la vie plus facile et sans déception, nous ne supportions plus cette partie de la société française où tout le monde attend tout des autres comme une obligation.
Avez-vous galéré ?
non, nous étions organisés tout au moins pour éviter cela dans une certaine mesure.
Votre famille s'est-elle bien adaptée ?
Nous avons été très patients par exemple pour l'immersion de notre fille de 13 ans à l'école.
Elle n'a pas craqué comme certains enfants peuvent être mal épaulés peut être aussi dans d'autres circonstances d'exilés politiques.
Et votre cercle d'amis ? s'est-il enrichi ? rétréci ?
Confirmation de ce que nous avions lu ou entendu avant de partir... l'Américain a ce coté superficiel, je dirai court, moins d'implication, comme si tout ce qu'il dit pourrait être retourne et le mettre en position de responsable. Cela a des avantages...donc nos fréquentations sont moins américaines, plus spanish, canadiennes, parents d'écoles etc...
Pensez vous un jour rentrer en France ?
je n'en ai pas la moindre intention à ce jour.
La France est agréable à prendre comme un touriste, c'est à dire les musées,les monuments, châteaux, restaurants, les sites de vacances etc.. pour le reste,la forme de communisme moderne insidieuse, et cette non réactivité ou manque d'adaptation à la situation de son propre avenir n'est que triste à constater.
Je ne suis pas chauvin du tout et ne supporte pas de n'importe quelle nationalité ce comportement qui est souvent prendre les capacités des autres ou des générations passées pour les siennes.

Monsieur M. B.

C'est avec plaisir que je réponds a votre questionnaire.
Votre aide pour la loterie carte verte a été formidable !
Mes reponses sont incluses ci-dessous.
Avez-vous rencontre des problèmes particuliers pour obtenir votre carte verte ?
Oui après l'avoir gagne, j'ai essayé de réunir tous les papiers nécessaires pour l'I.N.S moi-même, mais il y avait toujours un formulaire quelconque qui manquait.
Après un peu plus de six mois, je suis passe avec un avocat (environ $2500) qui a fait un premier tri dans le dossier que j'avais réuni et qui s'est débarrassé de papiers pour lesquels j'avais passé du temps à amasser même de France et d'Europe, comme le casier judiciaire de tous les pays où j'avais habité plus de 6 mois.

Une fois votre carte verte en poche, vous êtes vous parti vivre aux USA ?
J'habitais déjà au Etats-Unis (Houston) sous un Visa.
Quelle a été votre première impression ?
C'est énorme encore plus au Texas.
Quelles sont les joies et les difficultés que vous avez rencontrées ?
Les joies, ce serait de nouveaux amis mais aussi de me re-évaluer, de m'apercevoir qu'ici beaucoup de choses sont plus accessibles.
Les difficultés la langue, j'avais a peine les bases en anglais et dernièrement a Los Angeles le côté relationnel et ami est un peu plus difficile à cerner qu'au Texas.
Vous rêviez de vivre aux usa. La réalité correspond-t'elle a vos rêves ?
Plus ou Moins ou peu être plus que moins. Comme partout il y a des haut et des bas, mais après avoir vécus ici je ne pense pas pouvoir retourner en France pour y vivre.
Avez-vous galéré ?
Un peu notamment quand nous sommes arrivés a Los Angeles.
Ici la vie est très chère et ça a tous les niveaux. Il a fallu un temps d'ajustement dans lequel nous sommes encore.
Comment ? pourquoi ?
A Houston un maison = $150.000 a L.A la même maison = $7/800.000 !
Votre famille s'est-elle bien adaptée ?
Ma femme est Française et nous nous sommes rencontre au Texas.
L'école pour vos enfants ?
Pas encore d'enfants mais les écoles ici sont payantes à tous les niveaux scolaires ou les écoles ne sont pas fréquentables.
Et votre cercle d'amis ? s'est-il enrichi ? rétréci ?
Enrichi au Texas, rétréci a L.A et plus ou moins le même en France. Il est juste plus difficile à entretenir.
Dans votre adaptation, qu'est ce qui a été le plus facile ?
Le travail, en tant que chef il est facile de s'exprimer.
Le plus difficile ?
Le langage.Je n'étais pas un élève très studieux en anglais.
Etes vous content de votre travail ?
Il pourrait être mieux comme partout ailleurs, mais ça ne peux aller quand s'améliorant.
Qu'appréciez vous le plus aux US ?
Le niveau de vie. Et les gens ne se plaignent pas sans arrêt comme en France.
Que détestez-vous le plus ?
La mentalité américaine. Elle n'est pas applicable pour tous, mais elle est très irritable.
Quel bilan feriez-vous ?
J'ai eu une très bonne opportunité de rester et je n'aurais pas la même confiance en France que ce soit pour le boulot ou pour le reste.
Et si c'était à refaire, que feriez-vous ?
La même chose.
Pensez vous un jour rentrer en France ?
Tout dépend les circonstances, mais je ne pense pas.
Regrettez-vous quelque chose de votre vie en France ?
Oui, ma famille, mes parents, la nature, l'architecture.
Que diriez-vous aux futurs candidats ?
Venez au Etats-Unis visiter , passer des vacances, essayer si vous le désirez très fort, mais tout le monde ne s'y plaît pas. Je connais énormément de gens qui n'ont pas fait un mois.
Aux futurs gagnants ?
N'hésitez pas à passer par un avocat, ça vous coûtera plus cher, mais il s'occupe de tous et croyez- moi ce n'est pas rien.
Que direz vous en conclusion de ce changement de vie ?
Pour ma part c'a a été positif, je me suis épanoui comme je ne l'aurais peut-être pas été en France. Je suis beaucoup plus confiant.

Une autre gagnante

Pour des raisons très personnelles, je souhaite un anonymat complet et ne désire pas répondre à votre questionnaire pour ces mêmes raisons.
Par contre je vous remercie vivement de votre collaboration et j'encourage mon entourage à prendre contact avec vous pour participer aux prochaines loteries.
Je souhaite également bonne chance à tous les futurs candidats.

Une gagnante Véronique F.

C'est avec plaisir que je réponds a votre questionnaire.
Votre aide pour la loterie carte verte a été formidable !
Mes reponses sont incluses ci-dessous.

Avez-vous rencontre des problèmes particuliers pour obtenir votre carte verte ?
non
Une fois votre carte verte en poche, vous êtes vous parti vivre aux USA ?
oui
Quelle a été votre première impression ?
BONNE.
Quelles sont les joies et les difficultés que vous avez rencontrées ?
avoir de l'espace pour tout et sinon frustration de ne pas etre reconnue comme en France.s
Vous rêviez de vivre aux usa. La réalité correspond-t'elle a vos rêves ?
OUI A PEU DE CHOSES PRES
Avez-vous galéré ?
un peu vis a vis des références si recherchées aux US pour louer quelque chose et/ou pour trouver du travail
Comment ? pourquoi ?
j ai contourne tous les problemes que je pouvais rencontrer souvent grâce à mes amis et relations;
Votre famille s'est-elle bien adaptée ?
je suis celibataire sans enfants.
Et votre cercle d'amis ? s'est-il enrichi ? rétréci ?
je cumule maintenant amis américains et européens.
Nouvelle facon de voir les choses, plus cosmopolite aux US qu'en France.
Dans votre adaptation, qu'est ce qui a été le plus facile ?
à peu pres tout.
Le plus difficile ?
Trouver du travail
Etes vous content de votre travail ?
je travaille actuellement en France
Qu'appréciez vous le plus aux US ?
la vie plus simple qu en France
Que détestez-vous le plus ?
parfois le manque de connaissances et de bonnes manières mais les Américains sont prèts à se transformer et à apprendre.
Et si c'était à refaire, que feriez-vous ?
Je le referais
Pensez vous un jour rentrer en France ?
je pense vivre à terme entre les 2 continents.
Regrettez-vous quelque chose de votre vie en France ?
Pas pour le moment.
Que diriez-vous aux futurs candidats ?
il ne faut pas être pressé et avoir une réserve financière pour pouvoir tenir le choc le temps de s installer complètement.
Aux futurs gagnants ?
de se créer si possible un carnet de références américaines ou au moins anglaises.
Que direz vous en conclusion de ce changement de vie ?
je ne regrette rien et en étant revenue quelques mois en France je réalise vraiment que je préfère être aux US pour le moment

jean-pierre N.

France Service vous a t'il été utile dans tout le processus de la Carte Verte?
you are the best
Avez-vous rencontre des problèmes particuliers pour obtenir votre carte verte ?

NON
Une fois votre carte verte en poche, êtes vous parti rapidement vivre aux USA ?
j y suis,j y reste

Quelle a été votre première impression ?
la bonne

Quelles sont les joies et les difficultés que vous avez rencontrées ?
ni l un ni l autre

Avez-vous galéré ?
non

Et votre cercle d'amis ? 
rétréci 
Etes vous content de votre travail ?
oh oui....

Qu'appréciez vous le plus aux US ?
le soleil de Californie

Que détestez-vous le plus ?
les flics et les avocats

Et si c'était à refaire, que feriez-vous ?
la meme chose